Conseils pour bien vapoter, pour que chaque bouffée soit un plaisir

Votre e-cigarette ne réagit pas comme elle le devrait ? Vous êtes aux prises avec des phénomènes gênants qui menacent de gâcher le plaisir de fumer ? Ne vous inquiétez pas ! C’est ce que ressentent de nombreux fumeurs, surtout au début. Cependant, cela ne signifie pas que votre e-cigarette est une affaire pour la poubelle et encore moins que vous ne pouvez pas maîtriser le vapotage. Si du liquide sort là où il ne devrait pas, si des bruits de bulles plus que de la vapeur sortent lorsque vous tirez une bouffée, ou si la vapeur a soudainement un goût de brûlé, c’est généralement dû à une mauvaise manipulation. Nous avons donc compilé 5 conseils pour un bon vapotage, avec lesquels vous pourrez probablement maîtriser votre problème en un rien de temps et profiter pleinement de votre e-cigarette.

Comment vapoter dans les règles de l’art ?

Dans la plupart des cas, la cause n’est pas à rechercher dans l’appareil lui-même, car les e-cigarettes d’aujourd’hui sont généralement si sophistiquées qu’elles ne développent pas de tels problèmes par elles-mêmes.

La réponse : c’est presque toujours dû à une technique de tirage incorrecte qui ne fonctionne pas vraiment avec la vapeur agréable. Une e-cigarette moderne et de haute qualité peut résister à cela sur une plus longue période, mais l’expérience de la vapeur en est énormément affectée. En outre, une technique de tirage incorrecte augmente la consommation de liquide et les têtes de vaporisation s’usent plus rapidement, de sorte que le vapotage coûte plus cher que nécessaire. Et ce n’est pas ce que nous voulons.

Les nouveaux venus, qui aimeraient se passer du tabac avec l’e-cigarette, ont souvent du mal à apprendre une autre technique d’aspiration. Au lieu des bouffées courtes et lourdes du bâton lumineux, l’e-cigarette nécessite maintenant de longues bouffées tranquilles, comme une pipe à eau. Ceux qui retombent dans leurs vieilles habitudes ressentent souvent le vapotage comme insatisfaisant et abandonnent à nouveau l’e-cigarette. C’est dommage ! Car avec un peu de patience, il n’est pas du tout difficile d’adopter la technique de vaporisation de l’e-cigarette.

De la cuisson au four à la cuisson à la vapeur des poumons – les différences dans la technique de tirage

Lors du vapotage, il existe deux façons d’inhaler la vapeur dans les poumons. Dans le cas du vapotage bouche-poumon, également appelé vapotage arrière ou MTL (mouth to lung), la vapeur est d’abord recueillie dans la cavité buccale lors de l’aspiration de l’e-cigarette, puis seulement inhalée. Le vaping pulmonaire, direct lung draw ou DTL (direct to lung), en revanche, consiste à inhaler la vapeur directement dans les poumons.

Le vaping MTL – de la bouche aux poumons – C’est ainsi que fonctionne le vaping backend

Les vaporisateurs MTL ne sont pas principalement concernés par la production de beaucoup de vapeur. Les vapoteurs sont considérés comme de confortables connaisseurs qui veulent savourer pleinement le moment et l’arôme du liquide. Ils aspirent calmement la vapeur dans la cavité buccale et laissent les particules de saveur fondre sur leur langue pendant un moment avant d’inhaler. Cette technique de tirage est particulièrement adaptée aux débutants, car elle s’apparente davantage au fait de fumer une cigarette de tabac qu’au vapotage pulmonaire.

Voici comment : Activez votre e-cigarette à l’aide du bouton d’alimentation et aspirez doucement et uniformément la vapeur dans votre bouche pendant au moins 3 à 5 secondes. Puis inhalez la vapeur et soufflez lentement.

Vaporisation DTL – bouffées pulmonaires directes – Comment fonctionne la vaporisation pulmonaire ?

Les vaporisateurs DTL s’amusent avec de gros nuages et sont heureux quand ils créent des nuages denses de brouillard avec leur dispositif de vaporisation, parce que le vapotage pulmonaire produit beaucoup plus de vapeur que le vapotage dorsal. Certains prétendent que le goût du liquide n’est pas perçu aussi intensément avec cette technique de tirage, ce que de nombreux vaporisateurs pulmonaires nient cependant. La seule chose qui puisse vous aider, c’est d’essayer par vous-même.

Afin que le condensat résiduel ne reste pas dans le vaporisateur ou ne se dépose pas sur votre support de batterie, vous devriez aspirer la vapeur résiduelle pendant 1 à 2 secondes après avoir appuyé sur le bouton d’alimentation, ou en bref, lâcher plus tôt et tirer brièvement sur votre e-cigarette.

Voici comment : Placez vos lèvres sur l’embout de votre e-cigarette et commencez à inhaler uniformément dès que le vaporisateur s’active, sans utiliser votre bouche pour vous aider à aspirer.

Vous aimeriez essayer le vapotage pulmonaire, mais votre e-cigarette est conçue pour le vapotage dorsal et fonctionne avec des têtes de vaporisation à impédance plus élevée ? Pas grave ! Des tirages directs sur les poumons peuvent également être effectués avec cette e-cigarette. En principe, chaque e-cigarette peut également être vaporisée directement sur les poumons. Cependant, avec un dispositif de vaporisation conçu à cet effet, le vapotage pulmonaire est beaucoup plus amusant.

La technique de tirage optimale pour votre e-cigarette – Nos conseils

Un bon vaporisateur n’est pas de la sorcellerie. Grâce à nos conseils, vous réussirez vous aussi à adopter la bonne technique de vapotage pour l’e-cigarette. Un peu de pratique et d’habitude, et vous profiterez des meilleurs moments de vapeur.

Si vous êtes un débutant et que vous utilisez un dispositif pour vaporisateurs dorsaux, il est particulièrement important de prendre votre temps pour les bouffées, de tirer lentement et régulièrement et de faire de petites pauses entre les bouffées. Le liquide a besoin d’un certain temps pour être absorbé par la ouate et dirigé vers le serpentin chauffant de la tête du vaporisateur. Si vous tirez trop de fois de suite, le liquide ne peut pas s’écouler assez vite. La ouate est vaporisée à sec et brûlée par le serpentin de chauffage. Cela crée un goût de coke qui ne disparaît plus. La seule chose qui peut aider ici est de changer la tête du vaporisateur. Le vapotage ne sert pas seulement à satisfaire la dépendance. Le vapotage est un plaisir qui apporte toute une attitude à la vie.

Recommandations

Si vous activez votre e-cigarette à l’aide du bouton d’alimentation, il faut généralement un moment pour que la bobine atteigne la température nécessaire pour vaporiser le liquide. Un crépitement caractéristique vous signale que le moment est venu. Attendez donc 2 à 3 secondes avant de commencer à tirer. Vous serez récompensé par un goût plus complet et plus de vapeur.

Certains vaporistes ont tendance à remplir leur réservoir de liquide jusqu’au bord du tube d’air afin de pouvoir vaporiser le plus longtemps possible jusqu’à la prochaine charge. Cependant, le liquide de l’e-cigarette a une tension superficielle plus élevée que l’eau, de sorte qu’il dépasse déjà à ce stade la quantité maximale de remplissage à l’intérieur du verre. En particulier avec les vaporisateurs qui sont remplis par le bas, le déplacement se produit dès que la partie inférieure avec la tête du vaporisateur est revissée. En conséquence, le liquide s’échappe par le fil ou est pressé par les trous d’air et la e-cigarette “repose”. Il est donc préférable de remplir un peu moins de liquide !

La bobine chauffante du serpentin n’a pas seulement besoin de quelques secondes pour préchauffer, elle brille aussi un peu après que vous ayez relâché le bouton d’alimentation et vaporisé un peu de liquide. Si cette vapeur résiduelle reste dans le tube d’air parce que le tirage n’a pas duré assez longtemps, elle s’y condense, redevient liquide et retourne à la tête du vaporisateur. Cela signifie qu’il y a plus de liquide dans le serpentin que la ouate ne peut en absorber. L’e-cigarette ne bouillonne plus et ne vaporise plus correctement. Relâchez donc le bouton d’alimentation environ 2 à 3 secondes avant de terminer votre bouffée. De cette façon, vous pouvez être sûr d’avoir capturé toute la vapeur.

Contrairement à une cigarette de tabac normale, une e-cigarette n’est pas “terminée” à un moment donné. En théorie, vous pouvez continuer à fumer jusqu’à ce que le réservoir ou la batterie soit vide. Cependant, avec une telle charge continue, la tête du vaporisateur s’use assez rapidement. Si vous êtes un ancien fumeur et que vous utilisez un liquide à forte teneur en nicotine, il peut aussi arriver que vous fassiez une légère overdose de nicotine en tirant trop de bouffées successives. À court terme, cela peut provoquer des symptômes tels que des maux de tête, des nausées et un fort grondement dans l’estomac. La meilleure chose à faire dans ce cas est de prendre l’air et de faire une pause prolongée dans la consommation de tabac jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. Au début, faites un effort conscient pour mettre la e-cigarette de côté après un maximum de 10 ou 12 bouffées et faites autre chose. Vous pourrez alors profiter beaucoup mieux de votre prochaine expérience de vapotage.

Une bonne cuisson à la vapeur n’est pas difficile

Donc vous voyez : utiliser la bonne technique de tirage n’est pas une grande magie et vous donne les meilleures expériences de vapeur. Et si vous faites un faux mouvement au début : Ne vous inquiétez pas ! C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Si vous rencontrez toujours des problèmes avec votre e-cigarette, il suffit de contacter le revendeur d’e-cigarettes en qui vous avez confiance. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter via le chat en direct. Nous sommes heureux de vous aider.