Publié le : 21 mai 20214 mins de lecture

Le moment est venu, l’été est là, le moment de faire les vacances d’été tant attendues. La plage, le soleil et la mer nous attendent. La liste de colisage est déjà rédigée et une chose en particulier ne doit pas être oubliée : la chère e-cigarette. Mais qu’en est-il des lois et règlements relatifs aux e-cigarettes ? On a dressé une liste qui vous aidera à déballer la e-cigarette dans d’autres pays au bon moment.

Il n’existe pas de règle générale valable dans toute l’Europe. Les différents pays ont également leurs propres lois concernant les e-cigarettes. Par conséquent, chaque pays doit être considéré individuellement.

Angleterre

Les Anglais sont connus pour être assez fans de l’e-cigarette. Si le voyage mène en Angleterre, il y aura des bateaux à vapeur qui y attendront. En Angleterre, tous les aspects de l’e-cigarette, c’est-à-dire la vente, la consommation et la publicité des produits contenant de la nicotine, sont surveillés par le gouvernement pendant 2 ans. Ceci est dû à l’assurance qualité et non à une interdiction ou autre. L’ambiance générale concernant les e-cigarettes est plutôt positive. Des regards étranges à cause de l’e-cigarette dans la main que vous obtiendrez en Angleterre garanti pas. En langage clair : les e-cigarettes sont autorisées partout en Angleterre, où les cigarettes à base de tabac normales sont également autorisées.

France

En France, par contre, le sentiment général à l’égard des e-cigarettes n’est pas aussi positif. Ici, le vapotage est interdit dans tous les espaces publics. Le gouvernement justifie cela en disant que le vapotage public devrait encourager l’imitation.

Finlande

Encore moins respecté qu’en France, le vapotage en Finlande. Un vaporisateur fréquent peut avoir un petit problème ici. La vente de e-liquides contenant de la nicotine y est interdite. Néanmoins, il existe un moyen de s’en sortir. L’introduction de liquides contenant de la nicotine dans le pays est autorisée. Toutefois, cela n’est possible qu’en petites quantités, c’est-à-dire pour un usage privé. Petit conseil : on peut distribuer le stock aux autres voyageurs, ce qui permet de sauver les vacances avec une e-cigarette.

États-Unis

Aux États-Unis, il est très compliqué en tant qu’étranger de se faire une idée précise de la réglementation des e-cigarettes. D’une part, il existe des lois qui s’appliquent à l’ensemble du pays, mais d’autre part, chaque État a également sa propre réglementation. En tant que vapoteur, il est donc recommandé de vérifier au préalable la réglementation de l’État dans lequel vous voyagez.

Il est strictement interdit d’apporter des e-cigarettes et des accessoires, ainsi que des e-liquides contenant de la nicotine. C’est dommage pour tous les vapoteurs qui entrent, car les ustensiles sont confisqués à la douane. Il est donc important pour tous les vapoteurs : il est préférable de laisser l’e-cigarette à la maison lorsque vous voyagez au Canada. Le vapotage en général n’est pas interdit au Canada. Cela vaut la peine d’acheter une nouvelle vapeur à votre arrivée.

Australie et Nouvelle-Zélande

En Australie, la situation est similaire à celle du Canada. Le vapotage n’est pas illégal, mais faire entrer des e-cigarettes et des liquides dans le pays ne l’est pas. Le petit hic, cependant, c’est qu’il n’y a pratiquement aucune possibilité d’acheter des dispositifs de vapotage sur place, ce qui signifie que les dispositifs doivent être commandés et livrés par courrier.

En Nouvelle-Zélande, la réglementation est la même qu’en Angleterre. L’e-cigarette est considérée ici comme un produit de substitution de la nicotine et son utilisation et sa vente sont autorisées.