Publié le : 21 mai 20214 mins de lecture

E-liquides et leur classification. 

La discussion autour du thème des e-liquides ne connaît pas de répit. Après que le Tribunal administratif fédéral a jugé dès 2014 qu’ils n’étaient pas considérés comme des médicaments ou des dispositifs médicaux et qu’ils étaient, donc, librement commercialisables, la directive sur les produits du tabac 2 (DPT2) et sa mise en œuvre en Allemagne, l’année dernière, ont à nouveau fait bouger les choses. Depuis fin 2016, tous les e-liquides contenant de la nicotine sont classés parmi les produits du tabac. De nombreux vapoteurs sont troublés par ces développements et se demandent quels effets cette loi aura sur la qualité des e-liquides, à long terme. Nous avons compilé ce qu’ils doivent rechercher dans la qualité des e-liquides et lors de l’achat.

Évaluation de la qualité des e-liquides : les ingrédients

Pour pouvoir juger de la qualité, il convient, d’abord, de jeter un coup d’œil aux ingrédients des e-liquides. En général, les substances suivantes y sont représentées de manière plus ou moins importante :

Propylène glycol (PG) : dans les e-liquides, cet additif alimentaire sert de support et d’humectant.

Glycérine végétale (VG) : dans les e-cigarettes, la glycérine est responsable du développement de la vapeur. Plus la glycérine est contenue dans les e-liquides, plus le développement de la vapeur est important.

Eau : L’eau est un additif irremplaçable pour les e-liquides, car elle permet de ne pas dessécher la cavité buccale lors du vapotage et de ne pas trop irriter les muqueuses.

Les e-liquides aromatisés peuvent, également, contenir des arômes (principalement des arômes alimentaires classiques) et de la nicotine comme ingrédients facultatifs.

Qualité des e-liquides : tout dépend de la pureté des ingrédients !

Pour garantir l’absence d’impuretés dangereuses ou toxiques dans les ingrédients des e-liquides, il existe des lignes directrices pour classer leur pureté. Les directives dignes de confiance sont par exemple la Pharmacopée européenne (Ph. Eur.), celle des États-Unis (USP-NF) ou celle de l’Allemagne (DAB). En outre, les arômes, par exemple, sont classés selon l’ordonnance sur les arômes utilisés dans des préparations que si leur chauffage est inoffensif. Le fabricant doit, donc, être en mesure de présenter un certificat d’analyse pour chaque e-liquide, qui confirme l’analyse des substances, leur degré de pureté ou le respect des valeurs limites.

La transparence comme base de la qualité des e-liquides

Comme pour tout produit, il en va de même pour la qualité des e-liquides : plus on dispose d’informations sur un liquide, mieux on peut évaluer sa qualité. En cas de doute, vous devez demander à votre revendeur le numéro CAS ou la fiche de données de sécurité.

Chez ego green, nous attachons une grande importance à la qualité des e-liquides. C’est pourquoi nous ne proposons que des liquides de la plus haute qualité. Cela commence par des installations de production contrôlées pour tous les ingrédients et se poursuit par un conditionnement conforme à la norme TPD2. Nous nous procurons nos ingrédients exclusivement auprès de producteurs certifiés en Allemagne et en Europe. En outre, nous appliquons en permanence nos propres processus d’assurance qualité afin de vous offrir la meilleure expérience possible en matière de vapeur.