Publié le : 21 mai 20216 mins de lecture

Actuellement, une personne de plus de 15 ans sur cinq fume, soit moins que la moyenne européenne : 28 %, ce qui montre que d’autres pays ont pris les bonnes mesures, mais qu’il faut en faire plus. Malgré la sensibilisation et les réglementations mises en place par les autorités au cours des dernières décennies, le tabac représente toujours l’une des principales causes évitables de maladies et de décès prématurés dans le monde. En France, la consommation de tabac est responsable de 10,6 décès.

A. Qu’est-ce que le tabagisme ?

Le tabagisme est une dépendance qui a été déclarée par l’Organisation mondiale de la santé comme la principale cause d’invalidité et de décès prématuré dans le monde. Parmi les principales conséquences de cette habitude sur la santé figurent le cancer du poumon, les maladies respiratoires chroniques ou les maladies cardiovasculaires. Chaque jour et plus particulièrement le 31 mai de chaque année, date de la Journée mondiale sans tabac, l’Organisation mondiale de la santé cherche à sensibiliser le public aux effets négatifs du tabagisme et à ses conséquences afin de mettre un terme à cette pratique.

Les personnes qui arrêtent de fumer voient leur santé s’améliorer à court, moyen et long terme dans des domaines tels que la pression artérielle, la circulation sanguine, l’odorat et le goût, la fatigue, etc. Dès le plus jeune âge, il est essentiel de mener une éducation et une sensibilisation correctes pour éviter que le nombre de fumeurs n’augmente. Cependant, à un âge plus avancé, la prise de conscience ne peut être plus forte que la dépendance elle-même. C’est pourquoi, découvrez aujourd’hui les 6 conseils pour vous aider à arrêter de fumer pour de bon.

B. Connaître les symptômes que vous aurez

Avant de penser à arrêter définitivement de fumer, vous devez savoir à l’avance quels sont les principaux symptômes que vous ressentez lorsque vous arrêter de fumer et de consommer de la nicotine. De cette façon, vous pouvez devenir plus conscient et savoir que les symptômes de sevrage sont tout à fait normaux et font partie du processus, car ils indiquent que votre corps s’adapte. Certains des symptômes peuvent être l’irritabilité et la mauvaise humeur, l’anxiété et la nervosité, la prise de poids, la diminution du rythme cardiaque, entre autres.

1. Se débarrasser complètement du tabac

Les personnes qui prennent l’initiative d’arrêter de fumer essaient généralement de réduire progressivement leur consommation de cigarettes, ce qui les amène à repousser cette décision et à nourrir leur dépendance au lieu d’arrêter complètement. Comme l’indiquent plusieurs études, il est important d’arrêter de fumer brusquement pour le faire définitivement, car cela augmente l’efficacité de cette action.

2. Réfléchissez et récompensez vos réalisations

En fixant des objectifs et des récompenses à court terme, vous vous sentirez mieux car vous aurez le sentiment d’avoir atteint vos objectifs, ce qui vous donnera plus de motivation. L’argent que vous dépensiez auparavant pour acheter du tabac, vous pouvez l’utiliser pour des voyages ou des escapades avec des amis en guise de célébration. Réfléchissez également à vos réalisations et à vos sentiments et notez-les dans un carnet, comme les jours où vous n’avez pas fumé, ou le fait que vous ne fumez plus dans les occasions où vous aviez l’habitude de le faire, comme après le repas, afin d’être conscient du chemin que vous avez parcouru et de tous les avantages que vous vous donnez.

3. Gardez à l’esprit les raisons pour lesquelles vous entreprenez cette démarche

Lorsqu’il s’agit d’arrêter définitivement de fumer, il est important de toujours garder à l’esprit les raisons pour lesquelles vous entreprenez cette démarche, comme les conséquences néfastes du tabagisme sur votre santé, votre famille en plus des avantages que vous aurez une fois que vous aurez arrêté. Le fait de garder ces facteurs à l’esprit, que ce soit sous la forme de rappels, de journaux ou d’agendas, vous rappellera les raisons pour lesquelles vous faites cet effort et vous empêchera de faire marche arrière.

4. Consultez votre médecin

L’une des options pour réduire les envies de fumer et arrêter de fumer est de prendre des traitements pharmacologiques. Pour cela, vous pouvez consulter votre médecin et avoir une consultation pour savoir quel médicament est le plus adapté à vos besoins.

5. Utiliser des thérapies professionnelles

Le recours à des programmes de soutien en face à face peut vous aider à vous débarrasser définitivement de la dépendance au tabac. Une ligue contre le cancer propose des services de soutien qui peuvent vous aider à arrêter de fumer et à éviter des problèmes de santé plus graves, comme le cancer. Sur le site web, vous pouvez trouver toutes les informations dont vous avez besoin. Arrêter de fumer n’est pas une tâche facile, mais c’est sans aucun doute essentiel pour profiter d’une vie pleine, durable et de qualité.