le sevrage tabagique avec l’e-cigarette

Un argument qui revient, souvent, dans les discussions qui abordent le thème “pour et contre l’e-cigarette” est que l’e-cigarette peut contribuer de manière significative au sevrage tabagique. L’article suivant explique plus en détail comment l’e-cigarette permet d’arrêter de fumer.

Causes de la dépendance à la cigarette

Plusieurs causes, tant physiques que psychologiques, peuvent être à l’origine de la dépendance à la cigarette :

Dépendance à la nicotine

La dépendance à la nicotine (nicotine addiction) représente le besoin compulsif de nicotine. La nicotine est un alcaloïde que l’on trouve, principalement, dans la plante de tabac. En petites quantités, la nicotine a un effet stimulant sur l’organisme (stimulant). Les stimulants sont des substances qui peuvent avoir un effet modificateur à court terme sur les activités des nerfs. À l’état pur, à des concentrations très élevées, la nicotine est hautement toxique pour les organismes humains et animaux.

La nicotine, associée à d’autres substances contenues, dans la fumée de tabac, entraîne un potentiel de dépendance très élevé. La consommation de quelques cigarettes de tabac est, déjà, suffisante pour être physiquement dépendant de la nicotine.

La coercition sociale

La coercition sociale, également appelée instinct grégaire, pousse les individus à faire des choses qu’ils n’auraient pas faites sans influence extérieure. Dans le contexte du tabagisme, cela signifie que la consommation de produits du tabac est liée au comportement d’autres personnes. On observe, souvent, qu’une personne ne prend une cigarette qu’en présence de certaines autres personnes, ou seulement pendant les heures de travail.

Habitudes/ Rituels

Les habitudes et les rituels sont des actions qui sont toujours répétées, à exécuter, et parfois chéries. De nombreux fumeurs ont des habitudes qui peuvent être attribuées à la consommation de tabac, par exemple le fait de chercher une cigarette après un repas, pendant le stress ou après une certaine consommation d’alcool. Mais, l’allumage et les premières, mais aussi les nouvelles bouffées, sont des habitudes chères qu’un fumeur n’aimerait que trop abandonner.

Ne fumez pas avec les e-cigarettes

Pour que la cigarette électronique contribue au sevrage tabagique, il faut que l’e-cigarette contribue positivement à atténuer les causes de la dépendance à la cigarette ou à les éliminer complètement.

Éliminer la dépendance à la nicotine grâce à la réduction de la nicotine dans le liquide.

Liquid n’est pas un substitut de nicotine (remplacement de la nicotine) et Liquid ne doit, donc, pas être utilisé comme une sorte de produit de sevrage de la nicotine ! Si vous cherchez des moyens appropriés pour atténuer ou éliminer complètement votre dépendance à la nicotine, vous devriez consulter votre médecin ou votre pharmacien. Votre médecin ou votre pharmacien pourra, alors, choisir le produit à base de nicotine le plus adapté à votre cas.

Contrainte sociale, substituable par la e-cigarette

La contrainte sociale qui pousse certains à utiliser une cigarette de tabac ne peut pas nuire à l’e-cigarette. Bien que la contrainte extérieure demeure, il n’est plus nécessaire de consommer la cigarette de tabac, plus malsaine. En option, le nombre de bouffées d’inhalation peut être réduit de façon permanente au fil du temps.

Les habitudes sont partiellement conservées

Certaines habitudes tabagiques sont remplacées par l’e-cigarette, d’autres non. L’e-cigarette peut aider à imiter le comportement du fumeur et ainsi remplacer les rituels chers à la cigarette de tabac. Cependant, l’e-cigarette ne peut pas remplacer tous les rituels, comme allumer ou éteindre une cigarette de tabac.

Ces brèves remarques permettent, déjà, de deviner que l’e-cigarette peut apporter une contribution précieuse à une vie sans tabac. Cependant, il ne faut pas oublier que le fumeur doit, finalement, prendre la décision d’arrêter de fumer et aller jusqu’au bout.

Études publiées sur le sevrage tabagique par e-cigarettes

Sur la base des considérations ci-dessus, on peut se rendre compte que l’e-cigarette peut apporter une énorme contribution au sevrage tabagique. Jusqu’à présent, les résultats n’étaient que théoriques et n’étaient pas étayés par des données solides. C’est pourquoi nous souhaitons présenter deux études qui arrivent, également, à la conclusion que l’e-cigarette est adaptée à l’arrêt du tabac.

Les cigarettes électroniques pour le sevrage tabagique : un essai contrôlé randomisé

Une étude publiée par des médecins de l’université d’Auckland (Nouvelle-Zélande) a permis de vérifier si les e-cigarettes permettent de vaincre la dépendance aux cigarettes classiques. Dans cette étude, 657 personnes, dans un rapport de 4:4:1, ont reçu des e-cigarettes contenant 16 mg de nicotine (selon les besoins), des patchs à la nicotine contenant 21 mg de nicotine (un par jour) et une e-cigarette sans nicotine (selon les besoins).

Le groupe expérimental de l’e-cigarette contenant de la nicotine a atteint le taux d’abstinence le plus élevé, soit 7,3 ie. Pour le groupe ” patch ” et le groupe ” e-cigarette sans nicotine “, le taux était respectivement de 5,8 % et de 4,1 %.

La cigarette électronique comme outil de désaccoutumance au tabac

Dans une étude publiée par Michael B. Siegel, Kerry L. Tanwar et Kathleen S. Wood, 214 personnes ont été interrogées, après leur premier achat d’une e-cigarette. L’étude a révélé les résultats suivants :

Il a été constaté qu’après seulement six mois, un peu moins d’un tiers (31 %) des personnes interrogées avaient complètement arrêté de fumer. Sur ces 31%, un peu plus d’un tiers (34,3%) étaient, également, sans nicotine.

L’avenir avec l’e-cigarette

Lorsque le passage à la cigarette électrique est réussi et que vous pouvez vous qualifier de vapoteur, le premier grand pas a été franchi. En fait, vous pouvez vous considérer comme un non-fumeur lorsque vous vous servez de la cigarette électrique. En effet, il n’y a pas de processus de combustion avec l’e-cigarette, ce qui se traduit par l’absence de fumée. Néanmoins, on reste, généralement, dépendant de la nicotine, ce qui est moins problématique dans ce cas. Maintenant, l’objectif est de réduire le besoin de nicotine. Il est, donc, important d’utiliser de moins en moins de nicotine dans le liquide.

Toutefois, les personnes qui utilisent la cigarette électronique doivent prendre leur temps pour réduire leur consommation afin d’atteindre l’objectif de sevrage. La réduction se fait de préférence sur plusieurs années ou mois. Surtout s’il s’agit d’un gros fumeur, il ne doit pas stresser ici. C’est pourquoi les objectifs ne doivent pas être fixés de manière trop ambitieuse, sinon il y a un risque de rechute. Si les choses deviennent trop inconfortables, le niveau de nicotine peut être réinitialisé et la force simplement corrigée. Très peu d’ex-fumeurs veulent retrouver le goût de la cigarette, ce qui peut être considéré comme un grand avantage.

La cigarette électrique est le moyen le plus efficace d’arrêter définitivement de fumer. L’e-cigarette est, donc, la meilleure alternative pour les fumeurs. Malgré tout, personne ne devrait se servir de l’e-cigarette s’il n’a jamais fumé auparavant, car l’air frais est et reste le meilleur pour les poumons humains.